Edouard BARROUILLET

1900 - 1986

 

Pendant plusieurs décennies, Edouard Barrouillet, né en 1900 à Arette. village typique du Haut-Béarn, a été l’un des animateurs de “Pays Basque et Béarn”, organe mensuel du Réveil Basco-Béarnais, association régionaliste qui regroupe à Paris, depuis 1909, quelques milliers d’originaires des Pyrénées-Atlantiques.

 

On doit à cet humaniste, nourri de vastes lectures, des centaines de chroniques consacrées aussi bien à la critique littéraire qu’à des études historiques ou des récits de voyages ; mais ce sont ses souvenirs d’enfance qui marquèrent le plus ses lecteurs envoûtés. Décrivant avec les mots les plus simples les premières découvertes d’un garçonnet dans un petit village de montagne dont la vie lente, au début du siècle, était rythmée par les cloches de l’église et de l’école, ces articles constituent un tableau saisissant des mœurs patriarcales de la vallée du Barétous, avec les travaux des champs, les passages des troupeaux et des colporteurs, les petits métiers artisanaux, tout le folklore ancestral du Haut-Bearn.

 

Un certain nombre de ces chroniques ont été regroupées dans le présent recueil sous le titre “Une Enfance béarnaise”. On peut affirmer sans risque que ces pages (illustrées, en témoignage ultime d’amitié et d’admiration, par un autre enfant d’Arette, le peintre Paul Ambille, 1er Grand Prix de Rome 1955) constituent une oeuvre d’authentique valeur. A méditer sur elles, n’est-on pas tenté d’évoquer Alphonse Daudet ou Marcel Pagnol, “Les Lettres de mon Moulin” ou “Le Château de ma Mère” ?...

 

Pierre Lious, de l’Académie de Béarn. 1988.